Le Québec se classe au 10e rang des provinces canadiennes quant à l’alphabétisation. On estime que la proportion des Québécoises et Québécois ayant de la difficulté à atteindre un niveau de littératie permettant de bien comprendre un texte oscille autour de 50 %.

Lors de l’événement AlphaRéussite, tenu en mars dernier, une mise à jour de l’étude « La littératie comme source de croissance économique » démontrait que le taux de Québécoises et Québécois ayant des enjeux en littératie s’est amélioré au Québec, passant de 53,2 % à 47,7 % entre 2012 et 2020. Cette amélioration s’explique par la démographie, par la diminution du décrochage scolaire et par l’augmentation de la diplomation dans les réseaux collégial et universitaire.

 

Bien que nous puissions constater une progression au cours des 8 dernières années, il est indéniable que cette statistique démontre bien le défi collectif, social et économique que le Québec doit relever.

Dans le contexte de la campagne électorale de 2018, le Réseau de lutte à l’analphabétisation a interpellé les quatre principaux partis politiques en soulignant qu’ils étaient bien timides dans leurs propositions pour lutter contre ce fléau, en rappelant que l’analphabétisme rend vulnérable une partie de la population et en revendiquant l’élaboration d’une stratégie nationale.

Nous proposons donc :

24

De demander au gouvernement de tenir un sommet réunissant les intervenants socio-économiques et les réseaux de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, afin d’améliorer le taux d’alphabétisation au Québec, et ainsi, améliorer la qualité de la langue française écrite et parlée des Québécoises et des Québécois.

 

Les propositions mises de l’avant ont fait l’objet d’une réflexion approfondie à la suite de plusieurs consultations.

Pour nous engager dans cette démarche, nous avons d’abord identifié les principes fondamentaux qui devaient nous guider. Pour nous, c’était nécessaire d’identifier les assises autour desquelles l’ensemble des Québécoises et Québécois, de toutes les origines, peut aisément s’unir et se rallier.